« Tu ne peux pas rire tout le temps »

Oh, l’étonnement, la gaieté de se réveiller, sans douleurs ! J’ai réintégré l’enveloppe d’un corps abandonné à regret, avec la fraîche certitude de pouvoir en jouir à nouveau sans entraves. Lire la suite

Publicités

15 Commentaires

Classé dans journal

« Après toi, s’il en reste »

19 heures 30 – Comment ça « qu’est-ce qu’on mange pour le dîner ? » Mais, je les ai nourris hier.

Lire la suite

23 Commentaires

Classé dans journal

« Tu as le toucher magique »

Eté indien, en surplomb de la plaine. Debout, dans l’engobe du vent qui – en bas – pousse sa houle sur les champs. Lire la suite

19 Commentaires

Classé dans journal, Uncategorized

« Tu me fatigues »

Penchée sur la table à repasser, j’essuie d’une main distraite la vapeur qui me monte au visage, dans un geste las, maintes et maintes fois esquissé par d’antiques lignées de lavandières avant moi. Lire la suite

24 Commentaires

Classé dans journal

« Tu n’es pas finie »

Dessiccation de l’été, rentrée pulvérulente. Dans la maison déclarée zone grise, je tente de chasser la poussière comme la question contre laquelle je bute. Lire la suite

14 Commentaires

Classé dans journal

« Tu penses bien ce que tu veux »

Eté païen. En filigrane du temps qui marche à l’amble, comme une envie de mordre.

Lire la suite

19 Commentaires

Classé dans journal

«Le réel, c’est quand on se cogne »

L’argent manque, il faut tout compter, trouver des solutions. Hier, pour le dîner, je suis allée récupérer des invendus alimentaires, cédés à petit prix. Lire la suite

24 Commentaires

Classé dans journal

« Les aveugles, où ils habitent ? »

Posé sur le lavabo, le tube de couleur est intact. Face au miroir, je me regarde comme une enfant découvrant pour la première fois son reflet dans la glace. Je suis chez le coiffeur, la tondeuse est passée.

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans journal, Uncategorized

« Ca bouge tout le temps »

Déluge. Au loin, le paysage, à grande vitesse. Sur la vitre du wagon, pourtant, les gouttes avancent d’un bord à l’autre dans une lenteur contradictoire. La pluie met le monde sous camisole.

Lire la suite

32 Commentaires

Classé dans journal

« J’écoute voler les mouches »

Claquée, la porte sur la rue et le monde actif. Premier café, avalé dans la solitude bienheureuse d’un silence qui élargit tout ce qu’il recouvre. Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans journal