Archives de Tag: altérité

« Comment tu sais ça ? Je ne sais pas, mais je le sais. »

Tout est allé très vite. Je sais ce qui m’attend, je l’ai déjà vécu.

Lire la suite

Publicités

10 Commentaires

Classé dans journal

« Ca va, ce n’est que du matériel. »

Mars floconne, je flotte. Adsum, non absum*.

Lire la suite

14 Commentaires

Classé dans journal

« La mèche, c’est la croix sur la carte au trésor. »

Hasard des circonstances, j’ai ressorti à ta demande une gravure réalisée il y a déjà quelque temps. Elle représente une jeune femme de dos dont les cheveux ont glissé de côté, dévoilant sa nuque. Logée en son creux, une petite mèche. Un point nodal. Lire la suite

40 Commentaires

Classé dans journal

« Et tu vas le trouver où, l’argent ? »

Jour de semaine, heures creuses du milieu de l’après-midi. Tu es venu chez moi écrouler ta fatigue. Assise à tes côtés, j’écoute le récit de tes années de galère, sans travail stable ni argent, sans vacances depuis si longtemps. Lire la suite

4 Commentaires

Classé dans Uncategorized

« Tu n’es tellement pas dans la réalité… »

« Alors, ces vacances aux Açores ? »

Rituelle question de rentrée entre collègues. Je sais bien qu’il s’agit en l’espèce plus de la retourner à mon tour que d’y répondre, mais ces îles m’ont imprégné de tant de beauté que je suis d’humeur prolixe.

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans Uncategorized

« Toi et moi, on se pénètre extrêmement bien. »

Derrière ton jeu de mots, qui par pudeur attife tes sentiments d’habits de prostituée, il y a l’essence même de ce qui, je pense, se joue entre nous. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Uncategorized

 » Tu es un assemblage de trucs bizarres « 

 23 heures. Seule dans une maison surpeuplée. Une fête comme tant d’autres.

Tu es au milieu de mon salon, et tu observes avec attention le chiffonnier Empire sur lequel j’ai posé – entre deux orchidées blanches – une pendulette anglaise à la façade en escalier d’inspiration hollando-gothique, au pied de laquelle conversent deux petites statuettes africaines, dans un face-à-face qui n’a pour moi rien de muet.

Tu m’écoutes distraitement, et je ne m’en formalise pas, car je pressens que tu te prépares à me faire part des résultats de ton observation. Lire la suite

6 Commentaires

Classé dans Uncategorized