« Elle porte le monde en elle »

Virgule de fin.

« Elle porte le monde en elle » : ton commentaire vient d’interrompre les quelques secondes de silence qui ont suivi la chanson que nous venons d’écouter, dans cette concentration mutuelle si particulière qui – il me semble – nous relie lorsque nous nous invitons dans nos univers respectifs.

Tes mots. Un cocon précis, tout à la fois dense et léger, si parfaitement ajusté à l’émotion  de ce moment que j’en reste pétrifiée.

La plupart du temps, je traverse la réalité dans un univers intérieur de sensations, pensées et sentiments dispersés et mouvants, un état totalement fragmenté dont je sens, sans pouvoir toutefois l’expliquer, qu’il est nourri par une sensibilité et une réactivité exacerbées. Impossible de me rassembler tant tout, tous et toutes choses me bousculent  et mobilisent continuellement ma réflexion, dans une profusion éreintante qui s’apparente à celle d’un feu d’artifice continuel.

Mais en cet instant, repos. Tes mots, posés au millimètre sur mes sensations intérieures, ont endigué le flot. Je te regarde, et te sais gré de l’apaisement que tu me procures. Le monde est en place.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s